Quel sport faire avec votre chien ?

Agility

 

 

La première activité est l’Agility. Il s’agit d’un sport très complet faisant appel à l’intelligence et la souplesse de votre chien. Ce sport consiste à faire courir votre chien en passant des obstacles divers dans un ordre précis. Il aura un temps à respecter et votre voix sera sa seule aide.

Lors des épreuves, les chiens sont classés par catégories en fonction de la taille. L’objectif est de passer chaque obstacle sans faire d’erreur pour ne subir aucune pénalité. L’agilité et la rapidité sont donc à travailler avec votre chien pour optimiser les résultats.

Vous pouvez commencer ce sport avec votre chien dès qu’il est chiot en adaptant les entrainements à sa taille et son niveau d’éducation. Plus vous entrainerez votre chien, plus vous aurez des chances de remporter des prix lors d’un concours d’Agility.

Il est également possible de rejoindre une école ou un club pour pratiquer l’Agility avec des dresseurs et progresser plus rapidement. Il existe des écoles à Paris par exemple, ils vous prépareront efficacement aux concours canins d’Agility en mettant le matériel à votre disposition. Vous pouvez également choisir de vous entrainer avec votre chien en dehors d’un organisme pour parfaire votre entrainement et profiter d’un moment à deux. Il est conseillé d’acheter quelques accessoires d’Agility pour pouvoir s’entrainer efficacement avec son chien. Les prix sont très abordables ce qui vous permettra d’en acquérir plusieurs pour varier les entrainements.

Toutefois, lors de vos entrainements, n’oubliez pas de prendre en compte le règlement Agility 2018 pour éviter de commettre des erreurs lors d’un concours par exemple. Le règlement est disponible en version texte mais aussi illustrée par la Commission Nationale Education et Activités Cynophiles. Il faut donc le consulter lorsque vous décidez de vous lancer dans l’Agility afin de profiter pleinement de cette activité.

Cette discipline a de nombreux avantages pour votre chien et pour vous. Votre relation se renforcera en passant du temps dans une activité commune. Votre chien se dépensera tout en essayant de franchir les obstacles à la perfection. Cela lui fera travailler ses muscles et son cerveau car il devra enregistrer les méthodes pour chaque obstacle et les appliquer de plus en plus rapidement sans aucune faute.

Agility est également un très bon moyen d’entrainer votre chien à l’éducation. Il faudra une base au préalable pour vous en sortir mais chaque séance renforcera les leçons d’éducation. Il ne faudra pas oublier de récompenser votre chien après chaque parcours réussi, chaque obstacle franchit. Votre compagnon sera fier d’avoir réussi et se surpassera pour les prochaines épreuves.

 

Attelage

 

 

La seconde activité à découvrir est l’attelage. Vous songerez surement aux races de chien de traineau et à cette activité de chien de traineau dans les Alpes, au Groenland… En effet, l’attelage peut se pratiquer dans la neige et cette expérience est très agréable. Si vous avez un ou des chiens vous permettant de vivre cette expérience ou d’en faire votre activité principale avec votre compagnon, il n’y a pas à hésiter. De nombreux organismes vous apprendront à atteler votre chien, ils vous fourniront le matériel nécessaire avant que vous puissiez investir et vous profiterez des paysages enneigés en pratiquant une activité physique bénéfique pour votre chien.

En revanche, si vous n’avez pas la possibilité de faire de l’attelage avec des chiens de traineaux à la montagne, cela ne veut pas dire que vous ne pourrez pas profiter de cette activité. Votre chien doit mesurer au minimum 50 centimètres au garrot et sa croissance doit être terminée pour pouvoir pratiquer ce sport. Il est d’ailleurs préférable de faire consulter votre chien par un vétérinaire pour vous assurer qu’il sera apte à faire de l’attelage.

Autre point important, votre chien doit être parfaitement éduquer pour participer à cette discipline. Pour faire de l’attelage, vous devez donc avoir un chien obéissant, autonome, et endurant. Vous l’aurez donc compris, cette activité n’est pas disponible à tous les chiens.

Si votre chien est capable de vous tracter, vous pouvez vous lancer dans ce sport très agréable. Il est conseillé de prendre des cours avec un professionnel au préalable tout en commençant par de petits parcours afin d’acquérir des bases solides pour votre chien et vous.

Vous avez décidé de vous lancer ? Equipez-vous avant de partir faire de l’attelage. Votre chien aura besoin d’un harnais de sport, d’une ligne de trait et d’un amortisseur. De votre côté, vous avez de nombreux choix disponibles. Vous pouvez opter pour une trottinette pour attelage, pour un cani kart, pour un footbike pour chien (canivtt) ou même un quad avec de nombreux chiens !

Les choix pour pratiquer l’attelage sont donc multiples même si cette discipline est très stricte et ne convient pas à tous les compagnons. Toutefois, même si cette activité est réservée aux chiens solides et endurant, n’oubliez pas d’acheter des chaussures pour la neige afin de protéger votre chien du froid et de l’humidité.  Lancez-vous dans ce sport canin pour profiter des somptueux paysages de votre région, que vous soyez à la montagne avec la neige ou non, il y aura des lieux incroyables à découvrir durant votre parcours.

 

Cavage (Apprendre son chien à trouver des truffes !)

 

 

En troisième activité, nous vous proposons de découvrir le Cavage. Il s’agit d’apprendre à son chien à trouver des truffes pour votre plus grand plaisir. Pour pouvoir profiter de cette discipline, il faut éduquer son chien de manière spécialisée pour qu’il devienne capable de trouver des truffes. En effet, un simple dressage ne suffira pas et il faut un chien extrêmement discipliné pour obtenir des résultats. Un chien participant au cavage doit être en mesure de trouver les truffes sans céder à la tentation de la manger ce qui n’est pas toujours facile, on peut les comprendre. Votre chien devra donc être très endurant et répondre à des critères de dressage strictes.

Certaines races de chiens s’en sortent plus facilement que d’autres pour trouver des truffes. Par exemple le chien Lagotto Romagnolo aussi appelé Chien d’eau romagnol en français, est très souvent utilisé pour la chasse au gibier et aux truffes grâce à son odorat développé et des sens affutés. Si vous souhaitez participer au cavage, il est donc préférable d’avoir une race de chien truffier ou un chien de pistage car il aura des prédispositions pour trouver facilement des truffes.

Cela n’empêche pas le besoin de dresser son chien au pistage. Pour cela, il faudra habituer votre compagnon à l’odeur de la truffe en dissimulant des morceaux à travers la maison pour créer un jeu de piste. Vous pouvez également l’habituer dès la naissance pour le familiariser au plus tôt avec cette odeur particulière. Enfin, si vous en avez la possibilité, entrainer votre chien avec un autre chien déjà dressé pour le cavage. Il lui apprendra à trouver des truffes très rapidement et vous gagnerez du temps. Vous pouvez rejoindre des clubs, groupes et communautés pour vous mettre en contact avec des passionnés qui vous conseilleront et vous accompagneront pour aider votre chien à se familiariser au cavage.

Avec le temps et l’expérience, vous pourrez prétendre à des concours et peut-être au championnat de France de Cavage. Cette discipline rencontre un fort succès auprès des maitres de chiens mais pas seulement. Vous croiserez peut-être un cochon truffier lors de vos séances d’entrainement, ces animaux sont très performants pour trouver des truffes et votre chien pourrait apprendre beaucoup de lui !

 

Canicross

 

 

Ensuite, nous vous présentons le canicross, un sport très apprécié par les propriétaires de chiens. Le canicross est une discipline facile d’accès qui vous permettra de courir avec votre chien sur des parcours en pleine nature. Il est donc conseillé de pratiquer cette activité avec un chien endurant. Les races les plus adaptées au canicross sont les bergers australiens, les border collies, et tout autre chien très actif (husky, jack Russel…).

Si vous souhaitez courir sur des parcours avec votre compagnon, vous pouvez l’initier assez tôt mais veillez à lui apprendre les bases de l’éducation avant pour éviter tout soucis. Commencez avec de courtes distances pour vous familiariser tous les deux à cette activité. Si vous choisissez un parcours trop long ou trop difficile dès vos premiers entrainements, vous serez tous les deux découragés et vous n’en tirerez rien de très positif. Il faut donc franchir les étapes progressivement en augmentant la distance et la difficulté pas à pas pour gagner en endurance et en rapidité. Vous pouvez rejoindre des clubs de canicross pour partager ce sport avec d’autres passionnés qui pourront vous conseiller des parcours agréables et vous donner des conseils avisés. Le club canicross 95 est d’ailleurs un très bon exemple d’organisme regroupant les passionnés de chiens et de sports en pleine nature ; mais vous n’aurez aucune difficulté à trouver un club dans votre région.

Ensuite, vous devez penser à vous équiper convenablement avant de partir à l’aventure avec votre chien. Vous ne pouvez pas faire du canicross avec un simple collier et une laisse pour votre chien, vous risqueriez de la blessez s’il a tendance à tirer sur sa laisse. Pour pratiquer ce sport en toute sécurité, il vous faut un kit pour canicross. Ces kits complets vous permettront d’acquérir les indispensables, c’est-à-dire : une ceinture et / ou un baudrier pour canicross, une longe canicross, un harnais canicross pour le confort de votre chien. Vous pouvez trouver des kits pour canicross pas cher assez facilement mais vérifier la qualité. Un vendeur dans un magasin de canicross ou des articles de blogs sur le canicross vous aideront à choisir le meilleur kit de canicross avec le meilleur harnais pour votre chien. Il ne faut donc pas hésiter à chercher la perle rare en privilégiant la qualité et la sécurité du matériel pour profiter de cette activité librement avec votre compagnon.

Enfin, veillez à apporter une nourriture adaptée à votre chien si vous faites du canicross de manière régulière. Un chien pratiquant une activité physique régulière n’a pas les mêmes besoins qu’un chien sortant de courts moments durant vos temps libres. Il faut donc adapter les repas à la vie de votre compagnon pour lui permettre de rester en pleine forme.

 

Cani VTT

 

 

En cinquième activité, nous vous proposons de parler en détail du cani-vtt. Cette discipline est assez récente, elle permet de pratiquer une activité de traction sans devoir bénéficier d’un terrain enneigé.  Le cani-vtt est un sport très physique qui vous demandera donc de nombreuses heures d’entrainements pour réussir à obtenir des résultats satisfaisant de votre côté et du côté de votre chien.

Ce sport devenu très populaire n’est malheureusement pas l’idéal pour tous les chiens. En effet, un petit chien même endurant ne pourra pas profiter de ce sport car il manquera de force pour la traction. Il faut donc privilégier un chien de taille moyenne ou un grand chien. Le berger australien et le malamute sont des races idéales pour le cani-vtt. D’autre part, quelle que soit la race de votre chien, évitez de pratiquer ce sport si votre chien a moins de 8 mois. En effet, vous devez attendre que votre chien se soit un minimum développé et renforcé pour le faire courir sous ces conditions sans rencontrer de problème. Comme pour chaque sport, il est conseillé de commencer par des petits parcours et des petites difficultés pour éviter de vous décourager. En vous entrainant progressivement vous réussirez à trouver le bon rythme avec votre chien pour des moments de détente et de sport qui ne vous apporteront que de positif.

Pour votre vtt vous pouvez opter pour un pawtrekker ou même choisir un vélo de course pour accompagner votre chien. Pour les accessoires, de nombreuses charrettes d’attelages sont à vendre sur internet, vous n’aurez donc pas de mal à vous équiper. Pour le reste du matériel, il est conseillé de se diriger vers le matériel de canicross que vous pouvez trouver dans les magasins spécialisés ou sur le web. Il faudra donc vous équiper d’un harnais de traction adapté à votre chien pour lui offrir un maximum de confort durant la pratique de ce sport, une laisse avec amortisseur pour protéger votre compagnon et une barre fixe pour optimiser la sécurité.

Le cani-vtt est donc un sport de nature alliant la course de votre chien et le vtt pour parcourir des distances de différents niveaux et se surpasser. Avec de l’entrainement, vous pourrez surement participer à des courses de cani-vtt et peut-être même remporter un prix pour vos performances !

 

Flyball

 

 

Pour l’activité suivante, nous allons vous parler du flyball. Qu’est-ce que c’est ? Comment le pratiquer ?

Il s’agit d’un sport canin qui demande une bonne éducation et une certaine endurance à votre chien. En effet, votre compagnon devra fraichir des obstacles en suivant un parcours précis. Lors de cette épreuve, votre chien sera seul et devra agir en toute autonomie. Il est donc important de l’entrainer régulièrement et de le familiariser avec les obstacles pour réussir les épreuves. Lorsque votre compagnon franchit un obstacle, il doit activer une flybox de lui-même libérant ainsi une balle qu’il devra ensuite attraper et ramener à son maitre en franchissant un nouvel fois les obstacles. Il faudra donc que votre chien soit rapide et efficace pour s’en sortir sans encombre.

Si vous réussissez à atteindre un certain niveau, vous pourrez participer à des compétitions et découvrir ce sport d’une nouvelle manière. En effet, le flyball se pratique sous forme de relais avec des équipes de quatre chiens. Il faut donc mettre moins de 20 secondes pour que les quatre chiens terminent le parcours et ils doivent également éviter de faire la moindre erreur. La rapidité de votre chien sera donc un atout de taille pour remporter un concours par équipe.

Si vous désirez vous lancer dans ce sport de relais, vous pouvez commencer à vous entrainer avec votre chien à l’extérieur. Trouvez des obstacles à franchir, éduquez votre chien et faites-lui travailler sa rapidité. Ensuite, consacrez du temps à l’apprentissage de la flybox. Pour obtenir de meilleurs résultats, renseignez-vous auprès de votre région pour trouver des clubs de flyball où vous inscrire. Rejoindre un club vous permettra aussi de former des groupes d’entrainements et d’accéder aux compétitions avec votre équipe lorsque vous en aurez le niveau.

Au niveau du matériel, n’hésitez pas à investir dans une flap ball et un bâton ring pour éduquer votre chien et lui apprendre les bases de ce nouveau sport.  Vous pouvez également trouver des flyball box vous proposant le matériel adéquat pour vous entrainer jusqu’aux compétitions. D’autres part, afin de faciliter les entrainements, il est conseiller d’investir dans un harnais pour flyball au design simple, confortable et efficace. Ce harnais léger avec poignée vous permettra de guider votre compagnon sur le parcours et de le diriger avec stabilité.

Le flyball est un sport canin qui peut convenir à la plupart des chiens. Les races comme le Border Collie seront rapidement accro à cette activité physique leur permettant de se dépenser à volonté. Chaque séance apportera des bienfaits à votre compagnon et à vous-même. En effet, votre relation sera renforcée, votre chien pourra se dépenser librement et faire travailler son intelligence en même temps. Le flyball est également un bon moyen de parfaire l’éducation et de faire travailler la concentration du votre canidé. Il devra être en mesure de se plier aux règles mais aussi de s’adapter à son groupe de relais ce qui aidera à le sociabiliser.

Ce sport canin peut également se rapprocher de l’Agility vu plus haut ou du Treibball pour chien (foot pour chien), ou même du frisbee pour chien que nous verrons par la suite. Chaque sport présente ses avantages et permet à votre chien de se dépenser dans un moment de détente avec vous.

 

Frisbee

 

 

 

Comme énoncé dans l’activité précédente, le Frisbee est également un sport très apprécié par les chiens et leur propriétaire. Pour rappel, un frisbee est un disque volant que l’on lance à un destinataire dans des moments de jeux. En tant que sport canin, vous devrez lancer le frisbee à votre chien pour qu’il puisse le récupérer. Le plus gros du travail s’effectuera de son côté, à moins que vous ayez du mal à viser. Dans ce cas, vous devrez travailler vos lancés assidument pour permettre à votre chien de s’entrainer convenablement. Pour profiter de cette activité, votre chien devra apprendre à attraper le frisbee ce qui ne sera pas forcément des plus facile au départ. Ensuite, il devra être en mesure de vous obéir pour aller chercher le frisbee lancé et vous le ramener rapidement.

Quel que soit la race de votre chien, vous pourrez profiter de cette activité avec lui bien que certains chiens (berger australien, jack Russel, border collie) soient particulièrement souples et agiles ; ils auront donc plus de facilité à attraper le frisbee lancé.

La première étape pour se lancer dans ce sport est assez simple mais demande un minimum de temps. Vous devez acheter un frisbee. Eviter des frisbees bas de gamme qui se casseront trop rapidement et pourraient blessés la gueule de votre chien. Vous pouvez opter pour un frisbee décathlon en choisissant un modèle de haute qualité ou un jouet pour chien spécialement conçu pour l’activité. Les meilleurs modèles sont les frisbees Jawz et les frisbees Hero Air 235, vous pouvez donc diriger vos recherches vers ces modèles si vous ne savez pas quel accessoire acheter. Faites attention toutefois à vous procurer un frisbee adapté à la taille de votre chien pour lui éviter de devoir attraper un accessoire trop volumineux par exemple. Vous aurez également le choix entre un frisbee souple et un léger lors de vos recherches. Si vous débutez cette activité, prenez un modèle souple pour que votre chien rencontre moins de difficultés.

Lorsque vous aurez votre matériel indispensable, vous pourrez vous lancer dans ce sport à condition d’attendre la fin de la croissance de votre chien. Veillez à échauffer votre chien avant de commencer pour lui éviter des problèmes d’articulations. Ensuite, pour commencer les exercices, habituez votre compagnon à l’objet. Il va le renifler pour le découvrir, ensuite vous pouvez faire glisser l’objet pour inciter votre chien à l’attraper. Une fois ces étapes franchies, vous pouvez lancer le frisbee sur les côtés pour que votre chien se lance à sa poursuite mais allez-y doucement au départ pour éviter de le décourager. Lorsqu’il aura compris le mécanisme, vous pourrez lui apprendre à sauter pour rattraper l’objet, il vous suffira de l’envoyer au-dessus de sa tête pour qu’il cherche à le rattraper dans un bond.

Pour que votre chien profite de cette activité sportive et ressente l’envie de recommencer pour s’améliorer, félicitez-le autant que possible pour lui montrer votre joie de le voir réussir. Un chien motivé par son maitre ira bien plus loin qu’un chien ignoré. Vous pourrez peut-être participer à des compétitions avec votre compagnon et remporter des prix en vous investissant dans ce sport de plein air.

Le frisbee ou disc dog est donc un sport très apprécié par les chiens et leur propriétaire. Cette activité vous procurera des heures d’amusement et votre compagnon pourra courir en extérieur tout en profitant d’une activité avec vous.

 

Jumping

 

 

En avant-dernière activité, nous allons vous présentez le Jumping pour chien. Ce sport canin se présente sous la forme de parcours d’obstacles avec différents éléments obligeant le chien à sauter, slalomer et franchir des tunnels. Il devra franchir chaque obstacle tout seul en étant guidé par son maitre.

Afin de profiter de cette activité, votre chien devra connaitre les bases de l’éducation. S’il n’est pas obéissant, vous risquez de perdre beaucoup de temps et de ne pas profiter des activités car votre chien refusera de participer avec vous. Nous vous conseillons donc de favoriser l’apprentissage de son éducation et des ordres indispensables comme le rappel. Travailler votre complicité dès l’adoption pour pouvoir profiter pleinement du Jumping qui demandera au chien à son propriétaire de mettre à profit les liens qui les unissent.

Le Jumping fait partie des sports canins accessibles à tous les chiens. Il existe néanmoins certaines races qui auront plus de facilité à finir un parcours comme les chiens de berger, les chiens souples et très actifs.

Cette activité vous intéresse ? Vous ne savez pas où la pratiquer ? Lisez la suite pour le découvrir !

Vous pouvez tout d’abord rejoindre un club canin pratiquant le Jumping. Cela vous permettra de rencontrer des chiens experts dans le domaine et des propriétaires qui pourront vous aider et vous conseiller. Vous pouvez également vous entrainer de votre côté en complément des activités en club par exemple. Il faudra toutefois vous équiper pour mettre en place un parcours d’obstacles adéquat à l’entrainement.

Pour trouver le matériel nécessaire, vous pouvez avoir recours au matériel utilisé pour l’Agility par exemple. Les prix sont très abordables et les accessoires sont multiples ce qui vous permet de personnaliser votre parcours à volonté. Vous pouvez par exemple commencer avec un tout petit parcours adapté à un chiot afin de le familiariser avec cette activité.

La persévérance est la clé de la réussite dans cette discipline. Si vous vous entrainez suffisamment, vous pourrez peut-être accéder à des compétitions canines consacrées à ce sport. Avant toute chose vous devrez vous occuper de passer une licence devant la commission nationale de l’éducation et d’Agility. Ensuite, votre chien sera inscrit dans la catégorie lui correspondant. Ces catégories sont divisées en fonction de la taille des chiens afin de proposer des parcours adaptés à chaque gabarit. La hauteur des obstacles ne sera pas la même pour un petit chien et un gros chien car l’effort à fournir n’est pas le même. Il faudra donc veillez à prendre les bonnes mesures de votre chien pour l’inscrire dans la catégorie lui correspondant.

 

Pistage

 

 

Nous vous avons déjà présenté une activité consistant à trouver des truffes en pistant leur odeur. Le sport canin ne s’arrête pas aux truffes puisqu’il existe une discipline nommée le Pistage. Comme son nom l’indique, ce sport consiste à suivre une piste en se servant de l’odorat. Cette activité permet de tester les capacités olfactives du chien qui doit être en mesure de trouver une piste établie au préalable par un traceur. Vous l’aurez donc compris, pour en profiter il faut aller à l’extérieur et privilégier les grands espaces comme les champs et prairies.

Avant de vous lancer dans cette aventure, éduquer votre chien pour qu’il soit un maximum obéissant et qu’il ne parte pas à l’aventure sans vous en oubliant son objectif. Il est aussi très important d’avoir une grande complicité avec son compagnon pour cette activité car le travail d’équipe est primordial pour réussir.

Est-ce que tous les chiens sont aptes à participer au pistage ? Oui mais certains chiens auront plus de facilité que d’autres comme nous avons pu le voir dans la partie sur le cavage. Un chien avec un faible odorat partira donc avec un handicap de taille pour cette activité mais vous pouvez essayer de l’aider à développer ce sens.

D’autre part, il existe différents types de pistages. Le pistage militaire ou utilitaire est certainement celui que vous connaissez. Il n’est pas rare de croiser des chiens avec les forces de l’ordre. Ils sont prêts à réagir s’ils sentent la moindre odeur suspectes et ils peuvent retrouver son origine très rapidement. Mais le pistage militaire n’est pas le seul existant. En effet il existe 3 autres types de pistages que vous pouvez tester et adopter.

  • Le pistage sportif 

Ce pistage consiste à suivre une piste qui aura été établie avant l’arrivée de votre chien. Vous pouvez le laisser évoluer seul pour qu’il trouve un objet cacher et vous le ramène. Sinon, vous pouvez opter pour un pistage en équipe, votre chien sera attaché par une grande longe lui permettant de trouver des objets cachés pour remonter jusqu’à la source de l’odeur. Pour cette version, le propriétaire doit rester très vigilent et attentif au comportement de son chien pour le suivre si besoin et éviter de l’éloigner de la piste à suivre. Le travail d’équipe est donc primordial pour le pistage.

 

  • Le pistage FCI

 

Pour ce pistage, votre chien et vous avancerez ensemble à travers différentes épreuves. Chaque épreuve est plus difficile que la précédente ce qui donne un parcours évolutif à réussir. Vous aurez des espaces de plus en plus grands et des objets plus difficiles à trouver. Une fausse piste pourrait également être ajoutée pour ajouter une difficulté supplémentaire. Votre chien devra donc réussir à trouver chaque objet lié à la piste à suivre jusqu’à la fin de l’épreuve.

Ce pistage est très difficile et vous ne pourrez pas y arriver au début de vos entraînements. Il faudra donc vous armer de patience et de temps pour accéder à ce type d’épreuves qui demanderont un travail d’équipe très important.

 

  • Le pistage RCI

 

Ce pistage se rapproche du pistage FCI mais certains éléments marquent des différences de taille. En effet, les pistes à suivre sont beaucoup moins longues mais la difficulté n’en est pas pour autant diminuée. Le pistage RCI est divisé en 3 épreuves distinctes : le pistage, l’obéissance, la défense. Ce pistage est donc très complet et il sera difficile d’y accéder.

Pour le mener à bien, vous devrez dans un premier temps passer le certificat de socialisation et d’aptitude à l’utilisation. Cette forme de pistage ne sera pas accessible pour un jeune chien qui est en cours d’apprentissage pour son éducation. En effet, ces parcours sont réservés à des chiens parfaitement éduqués qui sauront se débrouiller à travers tout le parcours. Il faut une harmonie parfaite entre le propriétaire et son chien pour venir à bout de l’épreuve. Cette dernière forme de pistage n’est donc pas accessible à tous.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés